La grande décision …

11 Fév

Depuis notre rencontre en 2008, Raph et moi nous sommes toujours dit que nous aimerions tenter une nouvelle expérience « long-terme » à l’étranger. Au fil des discussions, des indécisions, des certitudes et des craintes, nous avons finalement décidé de nous lancer :: en juin 2009, nous avons  officiellement rendu notre dossier pour une demande de visa permanent auprès de la Représentation du Québec à Bruxelles.

Késaco? Ce visa nous permettra de vivre en tant que véritable citoyen canadien sans pour autant avoir un emploi au préalable, et ce, ad vitam aeterman (non le fait de rester sans emploi, mais bien de garder la citoyenneté canadienne).

C’est la formule la plus simple et la plus sûre si vous souhaitez partir vous y installer durant plus d’un an (une formule existe pour ceux qui souhaitent y résider durant un an :: le PVT, beaucoup plus rapide à obtenir et moins onéreuse). Certaines professions trouvent facilement un employeur qui font les démarches d’immigration pour eux (comme les infirmières), mais cela reste très rare car c’est un investissement temps et argent considérable pour l’employeur.

Nous voilà donc noyé sous les formulaires (j’exagère, le site de l’Immigration du Québec est très clair, mais beaucoup de rigueur vous est demandée dans ces moments là …). Il faut savoir que le système de recrutement fonctionne sous forme de points. Exemple :: si vous êtes francophones et en couple depuis plus d’un an (conjoints de fait), vous accumulez des points. En effet, ils supposent que vous aurez des enfants dans les années à venir, qui parleront français … et leur priorité est de sauver la francophonie!

Dans notre cas, nous étions conjoints de fait (nous n’avons pas signé de papiers à la commune, mais nous avons pu prouver que nous vivions depuis plus d’un an ensemble grâce à des relevés Electrabel et un compte commun). Lorsque vous faites une demande avec votre conjoint de fait, il y a toujours un requérant principal et un accompagnateur.

Nous avons choisi Raph en tant que requérant principal car il comptabilise un plus grand nombre d’années d’études que moi (Psychologue), et ça, ça influence le nombre de points!

Vous trouverez la liste de tous les documents à rassembler auprès de la Délégation du Québec sur ce lien ci. Ca ne sert à rien que je vous réexplique tout, par contre, je peux vous donner un ou deux conseils ::

1/ Gardez une photocopie de tous les documents que vous remplissez car vous devrez remplir le même type de formulaire une fois que vous aurez été sélectionné au niveau du Québec et que vous devrez faire votre demande auprès du Canada (oui oui, cela se fait en deux étapes :: vous devez d’abord être accepté au niveau du Québec et une fois que vous avez reçu le document d’accord, vous devrez fournir un dossier, et de l’argent :-), à l’Ambassade du Canada à Paris)

2/ Les démarches sont coûteuses, donc soyez bien sûr de votre choix … nous avons, pour le moment, payé 1.100€ pour nous deux

3/ Les démarches sont longues :: nous avons débuté en juin 2009 et l’accord du Québec nous a été envoyé en novembre 2009. Nous avons ensuite remplit le dossier pour le Canada (envoyé en décembre 2009) et nous n’avons, à ce jour, aucune nouvelle. Les demandes sont de plus en plus nombreuses … donc les délais augmentent!

4/ Vérifiez si votre profession est régie par un Ordre (souvent le cas au Canada) :: Raph, par exemple, devra s’inscrire à l’Ordre des Psychologues … et je peux vous assurer que les démarches sont plutôt décourageantes. Il doit tout d’abord obtenir une Evaluation comparative des Etudes (démarche qui auparavant prenait 45 jours ouvrables … aujourd’hui on est à 4 mois!!). Une fois l’évaluation obtenue, il doit constituer un dossier en béton pour l’Ordre :: relevé de notes de CHAQUE année d’études, résumé de chaque cours suivi, avec la signature ou un tampon de l’université, une copie conforme des diplômes, les carnets de stages ou attestations et attestation des employeurs.

Donc si vous êtes bien organisé, rassemblez l’entièreté des documents dont vous aurez besoin (pour le Québec, le Canada et éventuellement l’Ordre) dès le début de vos démarches, ça vous simplifieras certainement la tâche!

Malgré tous ces obstacles, je pense que c’est une super expérience et ceux qui ont franchi le  cap ne le regrettent pas … il faut juste s’accrocher un peu 🙂

Publicités

Une Réponse to “La grande décision …”

  1. Ô. d'Evian février 24, 2010 à 10:48 #

    Oui, il faut s’accrocher un peu mais ça en vaut la peine. C’est une super aventure! Bonne chance à tous les deux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :